Pas encore de commentaires

Assemblée Générale 2019

La traditionnelle assemblée générale s’est déroulée mardi 11 février, au centre départemental Nelson Paillou, en présence d’une quarantaine de personnes.

Le rapport moral a fait la part belle à l’organisation du Congrès national de l’USEP, évènement marquant de 2019 qui a permis de créer une dynamique positive dans ce comité directeur « inter générationnel ».  L’occasion de remercier à nouveau l’ensemble des partenaires et personnes qui nous ont prêtés main forte pour en faire une vraie réussite.

Le président a ensuite remercié François Meyzenc, désormais retraité mais toujours membre de notre comité directeur, pour son travail tout au long de ses 30 années de « délégué USEP ».

Concernant le rapport d’activité, il est à noter une activité à la hausse sur le département, avec une diversité d’activités physiques toujours aussi importante, et l’implication de l’USEP 64 dans plusieurs projets partenariaux, notamment le programme transfrontalier Aneto.
La formation est de plus en plus présente, avec des interventions à l’ESPE l’année passée, auprès des directeurs nouvellement nommés, lors des réunions de directeurs des différentes circonscriptions, mais également dans le cadre de la formation régionale qui s’est déroulée à Pau en octobre 2018 sur l’activité frontball.

Le bilan financier présenté est légèrement excédentaire, et ce malgré les investissements réalisés pour Aneto, pour plus de 20000€ (compensés en partie par des subventions européennes).

Enfin, les perspectives pour l’année en cours ont été abordées, avec la poursuite des activités existantes (journées ski, séjours cyclo…), et l’apparition du p’tit tour du 64, opération qui verra la traversée du département par « un témoin » transporté par les élèves à vélo, sous forme de relais. Cette année, nous irons de Nay à Anglet, nous verrons dans les années à venir comment nous le ferons évoluer.

Les nouveaux statuts ont ensuite été présentés, puis votés.

M Chetaud, président de la ligue de l’enseignement, lors de sa prise de parole, a souligné le travail de l’ombre « pour que les rencontres puissent vivre », et propose le chantier de  « faire connaître ce travail obscur ».  

Mme Hourmat, Inspectrice de l’Education Nationale portant le dossier EPS, remarque que ce temps d’assemblée générale est un résumé frustrant d’une année de travail. Elle souligne que l’USEP, mouvement d’éducation populaire, joue le rôle de médiateur entre la pratique sportive de loisir er la pratique contrainte de l’EPS dans les écoles. Son importance dans la mutualisation de moyens, tant matériels que financiers, est capitale.  

Poster un commentaire